FR

DE

EN

00
Jours
:
00
Heures
:
00
Minutes
:
00
Secondes

Historique

Dans les années soixante-dix, les courses à pied en montagne étaient rares.

Les motivations de Jean-Claude Pont pour une course de montagne anniviarde était d’offrir « l’opportunité de redécouvrir les vertus de l’effort physique, réapprendre à se servir de la mobilité de son corps, à l’occasion d’une randonnée rude et enthousiaste », mais aussi d’apporter au tourisme une composante nouvelle et moderne, comme il le rappelle dans son ouvrage Courir dans une Cathédrale consacré aux quarante ans de la course (Pont, 2013). Professeur de mathématique, puis d’histoire et de philosophie des sciences, guide de haute montagne, fasciné par les paysages d’Anniviers, Jean Claude Pont souhaitait les mettre en évidence. Le second nom de Sierre-Zinal, « La Course des Cinq 4000 », traduit assez bien tout cela. L’aspect majeur de cette course, qui fait sa popularité encore aujourd’hui, est la philosophie humaniste qui en est au fondement.

C’est dans cette idée que l’indémodable catégorie « Touristes » fût créée.

Effectivement, ce simple terme en dit long sur la signification de la création de Sierre-Zinal. Cette catégorie originale a été inventée lors de la course en montagne Sierre-Zinal dans laquelle les participants « auraient pour seul but de retrouver et de vaincre leur corps, aux prises avec un parcours exigeant ». Les participants reçoivent un diplôme avec leur temps final, mais sans classement pour la catégorie « Touristes ». Telle était la clé de cette philosophie du dépassement de soi, « du cœur avant le chrono ». Pour cela, l’organisation offrit aux « Touristes » la possibilité « d’effectuer le parcours dans sa totalité de manière à la fois acteurs et spectateurs », dans une épreuve « où seraient aux prises quelques-uns des meilleurs coureurs du moment ». Aider au développement de la région du Val d’Anniviers au cœur du Valais central a été un élément constitutif de l’idée Sierre-Zinal un élément fondamental de la création de la course « des Cinq 4000 ». Sierre-Zinal offre à ses participants la possibilité de courir au pied de la « couronne impériale » composée du Weisshorn (4’505m), du Zinalrothorn (4’221m), de l’Obergabelhorn (4’063m), du Cervin (4’478m) et de la Dent Blanche (4’357m) dans une ambiance indescriptible. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok